Informations l'espace Schengen, le visa Schengen et les acquis de Schengen

 
Visa Schengen
 
 

L'Europe de Schengen

Depuis le 14 juin 1985, « l’espace Schengen » designe le territoire constitué par les quinze pays ayant adhéré aux Accords de Schengen, à savoir en 2008 (le chiffre a changé récemment et pourrait augementer encore dans les prochaines années) :

  • de la Suède,
  • du Portugal,
  • des Pays-Bas,
  • de la Norvège,
  • du Luxembourg,
  • de l’Italie,
  • de l’Islande,
  • de la Grèce,
  • de la France,
  • de la Finlande,
  • de l’Espagne,
  • du Danemark,
  • de la Belgique,
  • de l’Autriche,
  • et de l’Allemagne.

et donc depuis 2008:

  • de Malte,
  • de l’Estonie,
  • de la Lettonie,
  • de la Lithuanie,
  • de la Hongrie,
  • de la Pologne,
  • de la République tchèque,
  • de la Slovaquie
  • de la Slovénie,
  • et de la Suisse.

Il est donc important de noter que tous les pays de l’Union Européenne ne sont pas concernés par les accords de Schengen (et inversement d’ailleurs si on prend le cas de l’Islande ou de la Norvège).

Les Accords de Schengen ont pour objectif la libre circulation des personnes au sein de l’espace Schengen. Par conséquent tout visa Schengen délivré par un état membre des Accords de Schengen est valable pour l’ensemble du territoire Schengen. Il est délivré pour des séjours d’une durée maximale de 90 jours par semestre.

Tout ressortissant étranger résidant légalement dans l’un des Etats Schengen peut effectuer des courts séjours dans tout autre Etat membre dans la mesure où il est titulaire d’un passeport en cours de validité reconnu par tous les états Schengen et d’un permis de séjour délivré par les autorités du pays de résidence.

Europe de Schengen